Aller au contenu principal

Bobet : 40 ans de charpente métallique

Spécialistes du bâtiment en kit, les Ets Bobet viennent de finaliser la modernisation de l’atelier de fabrication de charpente métallique.

« Mon père a créé l’entreprise en juillet 1980, rappelle Damien Bobet, son atelier était alors installé à Tennie. En participant à la foire du Mans, en septembre de la même année, il avait fait connaître son activité de construction. Il était reparti avec un carnet de commandes rempli». Lancé dans les années 1990, le bâtiment en kit a fait la renommée des établissements Bobet. De nombreux agriculteurs sarthois ont opté pour ce mode de construction plus économe, comme par exemple, Philippe Coudray, éleveur laitier à Montfort-le-Gesnois. Vendredi 8 juillet, il faisait partie des clients et fournisseurs qui venaient avec plaisir visiter les locaux de l’entreprise, ouverts pour la première fois au public. L’année 1999 marque un tournant pour le constructeur qui décide de proposer exclusivement des charpentes galvanisées, et non plus peintes. «Il aurait fallu investir dans une cabine de peinture, explique Damien Bobet, j’ai préféré externaliser la galvanisation». Aujourd’hui,  1400 T par an de charpente sont ainsi traitées avant l’assemblage sur le site des clients.
 

Externalisation d’activités

Un an après le déménagement de l’entreprise à Voivres-les-le-Mans, en 2001, Damien Bobet a repris les rênes. Faute de place dans les locaux, la stratégie de développement du gérant s’est d’abord appuyée sur l’externalisation de certaines activités, comme le pliage et le cisaillage des pièces. «Mais au fur et à mesure, j’ai investi dans les machines pour internaliser les process», décrit-il. La première machine à commande numérique est arrivée en 2009, au même moment que la création du site internet, voué à développer la communication de la société.  Et c’est en 2014 que les établissements Bobet s’installent dans la zone d’activités des Clottées 2. «Nous n’avions que 800 m2 de bâtiment sur un terrain de 5000 m2, précise-t-il, or j’avais besoin de plus de surface pour l’atelier de fabrication. Je prévoyais déjà d’investir dans une ligne automatisée». 2600 m2 de bâtiment sont rapidement construits sur un premier terrain acquis de 11 000 m2. En 2017, Bobet investit dans une machine pour découper les tôles, suivie, deux ans plus tard, de la ligne de sciage, perçage et découpe en full automatic. 8 des 16 salariés de l’entreprise opèrent aujourd’hui sur ces machines qui traitent 150 T de métal par semaine. En 2021, les établissements Bobet ont doublé leur surface disponible, permettant au constructeur de stocker les matières premières, à l’extérieur et d’abriter les nouvelles machines.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Agri72

Les plus lus

Un label pour se réapproprier la gestion des haies
  Le 22 novembre, le Civam AD 72 a organisé une journée technique sur l'exploitation d'Anaïs Blin, à Aigné, pour présenter le…
4L par vache de plus, grâce aux robots
  Avec deux robots A5 Lely, les associés du Gaec du Bourg neuf, à Saint-Georges-le-Gaultier, ont augmenté leur production de 4L…
Des tracteurs Fédé aux couleurs de Noël
L'opération 'tracteurs décorés', initiée par des agriculteurs des cantons de la Suze-sur-Sarthe et le Mans 2, fait déambuler 13…
Preview image for the video "Portrait de JA: Emeline GOYER".
Portrait de JA: Emeline GOYER
  
Temps de travail : priorité des jeunes installés
  Le centre de gestion ASCefiga a organisé sa première rencontre Pulse mardi 15 novembre avec une vingtaine de jeunes installés,…
De la cameline pour la production de biocarburant
  A Théligny, Valentin Chevalier cultive depuis deux ans la cameline en dérobée en contrat avec la Scael.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 142€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Agri72
Consulter l'édition du journal Réussir Agri72 au format numérique
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois