Aller au contenu principal

BVD : le GDS72 impose le contrôle à l’achat

Le groupement de défense sanitaire de la Sarthe a décidé d’imposer le contrôle BVD lors des mouvements d’animaux pour accélérer l’éradication de cette maladie.

A partir du 1er septembre 2022 seuls les bovins non IPI pourront entrer dans un élevage à carte verte. C’est l’une des résolutions votées lors de l’assemblée générale du GDS 72, mardi matin au Mans. Elle marque la volonté forte du conseil d’administration d’éradiquer la BVD (diarrhée virale bovine) des troupeaux bovins sarthois. Le dépistage préventif en élevage, démarré en 2020 dans le département, avance. 564 cheptels ont aujourd’hui adopté le bouclage. Mais «pour aller au bout de la démarche», la réglementation concernant les mouvements d’animaux tarde à venir. Le GDS 72 réfléchit actuellement avec ses homologues de la région à une solution de contrôle à l’introduction. «En attendant, nous avons décidé de mettre en place ce contrôle à l’achat, avec une prise en charge de 80% des frais d’analyses, déclare le président Christian Lelièvre, cette mesure peut paraître une contrainte supplémentaire mais on ne peut pas continuer à dépenser des centaines de milliers d’euros pour assainir les élevages, tout en prenant le risque de les recontaminer». En 2021, le plan d’éradication de la BVD a coûté 262 000€. «La cotisation de 30 centimes d’€ demandée aux éleveurs ne couvre même pas le tiers de cette dépense», relève l’éleveur d’Ancinnes. Contre la BVD, mais aussi toutes les autres maladies �œ qui s’achètent” (IBR, paratuberculose, néosporose), le GDS prône la réalisation des analyses chez le vendeur.« Car même si un animal est déclaré non IPI à la naissance, mieux vaut refaire un contrôle à l’achat pour éliminer le risque de virémie transitoire», rappelle Murielle Guiard, vétérinaire du GDS72. «Et avec un billet de garantie conventionnelle, dont le formulaire est disponible sur le site internet du groupement, vous assurez la protection de votre élevage», insiste le directeur Raphaël Ralu.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Agri72

Les plus lus

Un label pour se réapproprier la gestion des haies
  Le 22 novembre, le Civam AD 72 a organisé une journée technique sur l'exploitation d'Anaïs Blin, à Aigné, pour présenter le…
Des tracteurs Fédé aux couleurs de Noël
L'opération 'tracteurs décorés', initiée par des agriculteurs des cantons de la Suze-sur-Sarthe et le Mans 2, fait déambuler 13…
4L par vache de plus, grâce aux robots
  Avec deux robots A5 Lely, les associés du Gaec du Bourg neuf, à Saint-Georges-le-Gaultier, ont augmenté leur production de 4L…
Preview image for the video "Portrait de JA: Emeline GOYER".
Portrait de JA: Emeline GOYER
  
Temps de travail : priorité des jeunes installés
  Le centre de gestion ASCefiga a organisé sa première rencontre Pulse mardi 15 novembre avec une vingtaine de jeunes installés,…
De la cameline pour la production de biocarburant
  A Théligny, Valentin Chevalier cultive depuis deux ans la cameline en dérobée en contrat avec la Scael.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 142€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Agri72
Consulter l'édition du journal Réussir Agri72 au format numérique
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois