Aller au contenu principal

Conduire des prairies productives

Les éleveurs de la race charolaise se sont réunis vendredi 1er juillet sur l’exploitation d’Alexis Morançais, à Thoiré-sur-Dinan.

Source de protéines pour les troupeaux ruminants, et facteur important dans l’autonomie fourragère des exploitations viande bovine, l’herbe montre pourtant des écarts de rendement, de l’ordre « de 33% en ensilage». Pour améliorer ces résultats, le choix des espèces est seulement un des leviers, comme l’a souligné Jacques de Launay, vendredi 1er juillet, lors de la journée technique organisée par l’association des éleveurs de bovins de la race charolaise (Sebrac).

Récolte au stade feuillu

L’autre clé de la réussite de l’exploitation des prairies est de récolter l’herbe au bon stade végétatif entre mars et juin. L’exploitation en foin ne démarre qu’à partir de 600 degrés-jours, lorsque l’épi commence à monter. «C’est le moment de déclencher une fauche précoce pour compléter un silo, suggère le spécialiste des espèces fourragères chez Agrial, puis, à partir du début épiaison, aux environs de 800 degrés-jours, les teneurs en UFL et MAT sont les plus intéressantes. Après l’épiaison, ces valeurs chutent. Donc mieux vaut une fauche précoce que la recherche du rendement».
 

Une ration basée sur l'herbe

Pour nourrir son troupeau de 25 mères Charolaises et leur suite, Alexis Morançais mise essentiellement sur ses prairies : 39 ha dont 25 ha de prairies  autour du siège d’exploitation. Hormis les 3,5 ha de maïs valorisés en grain humide pour les taurillons, et du blé ou de l’orge aplati pour les vaches, la ration est composée de foin et d’enrubannage. L’objectif de l’éleveur est d’obtenir un maximum de fourrage de bonne qualité. «Je privilégie l’enrubannage lors des premières coupes, explique-t-il, puis je fertilise avec du lisier de porcs avant la deuxième coupe, en foin. Cela aide beaucoup au redémarrage de la pousse». Alexis Morançais récolte entre 3 et 3,5 T de MS/ha à chaque coupe.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Agri72

Les plus lus

Oana, fille d'Helodie, championne Blonde d'Aquitaine
Samedi matin 10 septembre, les concours de races Blonde d'Aquitaine, Saosnoise et ovins Bleu du Maine se sont déroulés en…
LBS Jalma, championne normande 2022
LBS Jalma, du Gaec de la Bissonnière à Cormes, a été sacrée grande championne du concours départemental de la race normande.
Un mois d’avance pour le maïs grain
La récolte du maïs grain débute en Sarthe avec un mois d’avance. Le rendement des plantes, sèches, s’écarte largement de la…
Du gaz agricole dans le réseau
Dix exploitations agricoles sont associées au sein de la SAS Bio Métha Gaz conlinoise. L’unité injecte 150 Nm3/h de biogaz…
Ensilages : un cru moins riche en amidon
Les premières analyses de qualité du maïs ensilage 2022 montrent des niveaux d'amidon amoindris par le manque de grain.
Moins de calibre pour les pommes de terre
À Luché-Pringé, Arnaud Doucet terminait mardi l'arrachage de ses 32 ha de pommes de terre.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 142€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Agri72
Consulter l'édition du journal Réussir Agri72 au format numérique
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois