Aller au contenu principal

Crise agricole
Des permanences en Sarthe dès le 1er mars

Depuis le 26 janvier, le Gouvernement a présenté des mesures importantes, tous secteurs confondus, afin de répondre aux difficultés et aux inquiétudes exprimées par le secteur agricole.

Dans le cadre du Plan de trésorerie d'urgence annoncé le 24 février par le président de la République, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire et des représentants des banques françaises ont annoncé, le 27 février, deux dispositifs de refinancement dédiés aux agriculteurs en difficultés. Pour les prêts en cours, les banques pourront proposer des "différés de paiement d'un an, puis un rééchelonnement de trois ans de la dette", a annoncé Bruno Le Maire.Pour les besoins de nouveaux prêts, les exploitations en difficultés pourront bénéficier d'un "taux préférentiel [inférieur] à un taux maximum de 2,5%". Selon l'indicateur de référence Euribor 12 mois, les taux interbancaires ont atteint 3,7%. Pour en bénéficier, les agriculteurs doivent se signaler auprès d'un "conseiller départemental" dédié.

Les services de l’État dans le département sont pleinement mobilisés dans le traitement des dossiers des agriculteurs et sont à leur écoute pour répondre à leurs interrogations. Au-delà des échanges réguliers que peuvent avoir les agriculteurs avec l’administration territoriale de l’État dans le département, des « permanences agricoles », au plus près du terrain, seront organisées dans les sous-préfectures et à la DDT dès ce vendredi 1er mars. Elles doivent permettre une prise en charge personnalisée des difficultés rencontrées par les agriculteurs et notamment ceux qui font face à des problèmes de trésorerie. 

A titre indicatif, sont concernés le règlement des dettes fiscales ou sociales (MSA), le remboursement des crédits de TVA, ou encore plus largement les relations avec le secteur bancaire... Ces permanences mobiliseront sur place les services de la direction départementale des finances publiques (DDFIP) et de la direction départementale des territoires (DDT) qui pourront orienter, si nécessaire, vers les autres services de l’État (DDPP, DDETS), la Chambre d’agriculture, les différents partenaires habituels du monde agricole (MSA, organismes bancaires, assurances, centres de gestion...) et le conseiller départemental à l’accompagnement des entreprises en difficulté de la DDFIP. 

Les permanences se tiendront le : 

  • Vendredi 1er mars 2024 de 14 h à 17 h, à la sous-préfecture de Mamers 
  • Mardi 5 mars 2024 de 14 h à 17 h à la sous-préfecture de Mamers 
  • Mercredi 6 mars de 14 h à 17 h, à la direction départementale des territoires, bâtiment A, salle A321, sur le site de la cité administrative Paixhans au Mans
  • Jeudi 7 mars 2024 de 14 h à 17 h à la sous-préfecture de La Flèche. 

    D’autres permanences pourront être organisées dans les semaines suivantes. Les agriculteurs seront accueillis sans rendez-vous, toutefois, afin de garantir un traitement optimisé des demandes et éviter un temps d'attente, les agriculteurs sont invités à prendre contact au préalable par mail (sea-accompagnement@sarthe.gouv.fr) ou par téléphone : 02 85 32 75 41 en précisant l’objet de la rencontre. Ces points de contact peuvent être utilisés par ailleurs pour tout signalement de situation de mal être agricole.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Agri72

Les plus lus

Bureau JA72 2024-2026
Un nouveau binôme chez JA72

Mercredi 3 avril 2024, les Jeunes agriculteurs de la Sarthe ont élu leur nouveau bureau pour la mandature 2024-2026. Cyril…

Justin et Jérôme Froger ont acheté une fabrique d'aliments à la ferme (Faf) d'occasion qu'ils ont entièrement démontée à Savigny-sur-Braye et remontée chez eux.
Les belles synergies de la SCEA Froger

Seul multiplicateur français à produire des PICS x 54*, la SCEA Froger nous a ouvert ses portes pour évoquer ses derniers…

Philip Smid et son fils Enzo ont accueilli la faucheuse de la SARL Dupuy, mercredi 20 mars, qui a laissé de beaux andains d'herbe brillante, sur une parcelle de 8 ha.
Mise à l'herbe retardée, la fauche privilégiée

En Sarthe, l'humidité persistante qui engorge les sols empêche pour le moment la mise à l'herbe des troupeaux. La logique…

Un épandage sur les cultures et sans tassement dès février !

L' épandage sans tonne fait de plus en plus d'adeptes. Damien Busson nous présente les principales caractéristiques de cette…

Alors que les conditions météo ont rendu difficile l'accès aux parcelles agricoles, cette mesure doit permettre de réaliser les travaux d'entretien dans les semaines à venir.
Les haies peuvent être élaguées jusqu'au 15 avril

La Préfecture de la Sarthe vient de donner une réponse favorable à la demande de la FDSEA et des JA72 formulée le 6 mars…

Florian Hérisson avec ses gestantes sur paille. Le bâtiment construit en 2003 accueille aussi la maternité et la verraterie.
La filière Agrial porc Faf valorise le lien au sol

A Bernay-en-Champagne, Florian Hérisson a repris l'élevage de porcs familial en 2023. Il produit aujourd'hui 3 600 charcutiers…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 130€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Agri72
Consulter l'édition du journal Réussir Agri72 au format numérique
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois