Aller au contenu principal

Détecter le gène culard en race saosnoise

Les éleveurs de la race saosnoises ont pu, à l'occasion de leur AG, découvrir les enjeux de la puce génomique pour la détection du gène culard.

Les éleveurs de la race saosnoises ont pu, à l'occasion de leur AG, découvrir les enjeux de la puce génomique pour la détection du gène culard.

Lundi 22 novembre, une trentaine d'éleveurs se sont réunis à Marolles-lès-Brault pour l'assemblée générale du syndicat sarthois de la Saosnoise, autour de son président Sylvère Lochet. L'occasion pour Michel-Pierre Cherré, Inséminateur Innoval et animateur du syndicat, de faire un focus sur deux nouveaux taureaux à l'insémination. Le premier, Popof (photo), déjà inscrit au catalogue, fils de Homère 2, est un taureau mixte viande-élevage et simple porteur du gène culard (MH/+). Le deuxième, Savabien, a été inscrit pour entrer en février au centre de prélèvement. Fils de Jacot, il est plutôt orienté élevage et peut convenir sur génisses.

Jean-Baptiste Tertrain, technicien à l'Institut de l'élevage (Idele) qui accompagne les éleveurs de races à petits effectifs, a ensuite présenté les enjeux pour les éleveurs de saosnoises de la puce génomique pour la recherche de gènes d'intérêt ou d'anomalies génétiques. Cette technique, déjà utilisée pour d'autres races allaitantes, est un système de marqueurs capables de repérer jusqu'à 59 gènes différents -gène culard, sans corne, ataxie, blind, etc. Pour le syndicat de race, la puce permettrait de faire les contrôles de filiation et refaire tester l'ensemble des taureaux du catalogue d'IA pour le gène culard, puis tous les nouveaux taureaux d'IA, et enfin les taureaux et futurs taureaux de monte naturelle.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Agri72

Les plus lus

Un label pour se réapproprier la gestion des haies
  Le 22 novembre, le Civam AD 72 a organisé une journée technique sur l'exploitation d'Anaïs Blin, à Aigné, pour présenter le…
4L par vache de plus, grâce aux robots
  Avec deux robots A5 Lely, les associés du Gaec du Bourg neuf, à Saint-Georges-le-Gaultier, ont augmenté leur production de 4L…
Preview image for the video "Portrait de JA: Emeline GOYER".
Portrait de JA: Emeline GOYER
  
Des tracteurs Fédé aux couleurs de Noël
L'opération 'tracteurs décorés', initiée par des agriculteurs des cantons de la Suze-sur-Sarthe et le Mans 2, fait déambuler 13…
Temps de travail : priorité des jeunes installés
  Le centre de gestion ASCefiga a organisé sa première rencontre Pulse mardi 15 novembre avec une vingtaine de jeunes installés,…
De la cameline pour la production de biocarburant
  A Théligny, Valentin Chevalier cultive depuis deux ans la cameline en dérobée en contrat avec la Scael.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 142€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Agri72
Consulter l'édition du journal Réussir Agri72 au format numérique
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois