Aller au contenu principal

Agriculture biologique
Ouverture du dispositif de demande d'aide de crise

Suite aux mobilisations agricoles, une aide de crise pour les producteurs en agriculture biologique a été annoncée par le Premier ministre début février. L'enveloppe de 50 millions d'euros a ensuite été abondée pour atteindre 90 millions d'euros.

L'aide consiste en une prise en charge d'une partie de la perte d'EBE entre le dernier exercice clos (entre le 1er janvier 2023 et le 31 mai 2024) et la moyenne des deux exercices comptables clôturés entre le 1er juin 2018 et le 31 mai 2020.

Pour les jeunes installés, des dérogations peuvent s'appliquer (prise en compte d'exercices de références plus récents, références des cédants ou chiffres du Plan d'Entreprise). Les agriculteurs installés après le 1er juin 2023 ne sont pas éligibles à l'aide.

Conditions d'éligibilité

Les conditions d'éligibilité pour prétendre à cette aide :

- être un exploitant agricole, un Gaec, une EARL, ou une autre personne morale exerçant une activité agricole biologique en France ;

- être une entreprise de moins de 250 salariés et de moins de 50 millions de chiffre d'affaires ;

- être immatriculé au répertoire SIRENE de l'INSEE par un numéro SIRET actif à la date de dépôt de la demande d'aide et au jour du paiement ;

- être spécialisé à 100% en Agriculture Biologique pour la production agricole primaire à la date du dépôt de la demande d'aide, c'est-à-dire être certifié et/ou en conversion, ou être certifié en AB et/ou en conversion et spécialisé en bio à plus de 85%, c'est-à-dire pouvant justifier d'un chiffre d'affaires issu de l'agriculture biologique représentant plus de 85% du chiffre d'affaires total de l'exploitation sur l'exercice indemnisé.

Et avoir subi :

- une perte d'EBE sur l'exercice indemnisé supérieure ou égale à 20% par rapport à la référence ;

- ou une perte de chiffre d'affaires sur l'exercice indemnisé supérieure ou égale à 20% par rapport à la référence.

Les pertes d'EBE ou de CA doivent être justifiées par une attestation comptable établie par un expert-comptable, une Association de gestion et de comptabilité, ou un commissaire aux comptes.

L'exercice indemnisé est l'exercice comptable du demandeur clôturé entre le 1er juin 2023 et le 31 mai 2024. Dans le cas où la date de clôture (au plus tard le 31 mai 2024) ne permet pas d'avoir au moment de l'établissement de l'attestation des données définitives, les valeurs prévisionnelles seront acceptées.

L'aide est plafonnée à 30 000 € par exploitation, majorée jusqu'à 40 000 € dans le cas où l'exploitation demandeuse a au moins un membre ayant le statut " jeune agriculteur " ou " nouvel installé ". Le montant minimum d'aide est de 1 000 €. Le taux d'aide sera au maximum de 50% de la perte mais pourra être amené à être minoré (coefficient stabilisateur) en fonction des demandes reçues afin de rester dans l'enveloppe des 90 millions d'euros.

Les demandes sont à déposer jusqu'au 19 avril 14h sur le site de France AgriMer :

https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Agri72

Les plus lus

Bureau JA72 2024-2026
Un nouveau binôme chez JA72

Mercredi 3 avril 2024, les Jeunes agriculteurs de la Sarthe ont élu leur nouveau bureau pour la mandature 2024-2026. Cyril…

Justin et Jérôme Froger ont acheté une fabrique d'aliments à la ferme (Faf) d'occasion qu'ils ont entièrement démontée à Savigny-sur-Braye et remontée chez eux.
Les belles synergies de la SCEA Froger

Seul multiplicateur français à produire des PICS x 54*, la SCEA Froger nous a ouvert ses portes pour évoquer ses derniers…

Philip Smid et son fils Enzo ont accueilli la faucheuse de la SARL Dupuy, mercredi 20 mars, qui a laissé de beaux andains d'herbe brillante, sur une parcelle de 8 ha.
Mise à l'herbe retardée, la fauche privilégiée

En Sarthe, l'humidité persistante qui engorge les sols empêche pour le moment la mise à l'herbe des troupeaux. La logique…

Un épandage sur les cultures et sans tassement dès février !

L' épandage sans tonne fait de plus en plus d'adeptes. Damien Busson nous présente les principales caractéristiques de cette…

Alors que les conditions météo ont rendu difficile l'accès aux parcelles agricoles, cette mesure doit permettre de réaliser les travaux d'entretien dans les semaines à venir.
Les haies peuvent être élaguées jusqu'au 15 avril

La Préfecture de la Sarthe vient de donner une réponse favorable à la demande de la FDSEA et des JA72 formulée le 6 mars…

Florian Hérisson avec ses gestantes sur paille. Le bâtiment construit en 2003 accueille aussi la maternité et la verraterie.
La filière Agrial porc Faf valorise le lien au sol

A Bernay-en-Champagne, Florian Hérisson a repris l'élevage de porcs familial en 2023. Il produit aujourd'hui 3 600 charcutiers…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 130€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Agri72
Consulter l'édition du journal Réussir Agri72 au format numérique
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois