Aller au contenu principal

Une moisson précoce et belle

A la mi-juillet, la moisson est quasiment terminée en Sarthe. Malgré des résultats hétérogènes, les rendements sont plutôt bons en moyenne.

Contrairement à l'an passé en Sarthe, la moisson des céréales s'est déroulée sans encombre, à la faveur d'un temps sec. A la mi-juillet, les organismes stockeurs annonçaient n'attendre que les dernières parcelles de colza pour clôre leur collecte dans le département.

Du côté des résultats, «c’est globalement pas mal», résume Pierre-Alexis Héquet. Dans le secteur Sud-Est  d’Agri-négoce, les orges enregistrent des rendements de 65 à 70 q/ha en moyenne, les blés oscillent entre 73 et 78 q/ha, quand les colzas donnent en moyenne 35 à 40 q/ha. «C’est une année correcte, estime-t-il, même si il y a aussi une très forte hétérogénéité des rendements : en colza par exemple, ils varient de 15 à 50 q/ha». Ces variations se retrouvent partout ailleurs dans le département. Et particulièrement dans les secteurs impactés par la grêle de juin, dans un couloir allant de Rouessé-Vassé à Conlie.  Pierre Férard, dont 25% de la clientèle a été touchée par ces intempéries en fin de cycle, estime avoir une baisse globale de volume de «12% par rapport à 2021». Dans le Nord, les rendements en blé sont plus élevés - autour de 80 q/ha chez les clients de Jean-Pascal Maudet-, voire «excellents».

Taux de protéine hétérogène

Les volumes sont donc présents dans les silos. Et la qualité également. Les échantillons de blé prélevés lors du déchargement révèlent des taux de protéines à 11 en moyenne dans le département, légèrement meilleure dans le Sud. «Mais c’est une moyenne, insiste bien le négociant de Beaumont-sur-Sarthe,  certains lots sont à 8 et d’autres à 12,5. Tout ne pourra pas être dirigé vers Rouen pour une commercialisation à l’export. Nous allons devoir travailler la qualit黫Certains lots sont un peu faibles en protéine, remarque Pierre-Alexis Héquet, surtout ceux venant de parcelles ayant manqué d’eau». L’impasse du dernier apport d’azote -pratique adoptée par des agriculteurs pour faire face à la hausse du prix des engrais- s’illustre à la récolte par ce manque de protéine des blés. Une situation qui concerne 60% de la clientèle de Pierre Férard. «Et dans les zones où la pluie est bien tombée au moment du remplissage des grains, le taux de protéine a été dilué», ajoute Mickaël Leduc, directeur de la région Nord d'Agrial.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Agri72

Les plus lus

La finale de labour se prépare à Louplande
Les jeunes agriculteurs du canton Allonnes-La Suze organisent la finale départementale de labour les 6 et 7 août à Louplande. Les…
Le Gaec Thomasin remporte le prix de championnat jeune femelle
Six élevages sarthois ont participé au concours national de la race Blonde d’Aquitaine le week-end dernier à Mayenne.
Bobet : 40 ans de charpente métallique
Spécialistes du bâtiment en kit, les Ets Bobet viennent de finaliser la modernisation de l’atelier de fabrication de charpente…
Début août, on ensile en Sarthe
Faute de pluie, les ensilages de maïs ont démarré en Sarthe cette semaine dans les parcelles non irriguées.
Une moisson précoce et belle
A la mi-juillet, la moisson est quasiment terminée en Sarthe. Malgré des résultats hétérogènes, les rendements sont plutôt bons…
Maïs : vers des ensilages précoces?
A peine la récolte des céréales est-elle terminée en Sarthe que déjà s’annoncent les ensilages. Selon la date de semis, le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 142€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Agri72
Consulter l'édition du journal Réussir Agri72 au format numérique
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois