Aller au contenu principal

Un semis précoce réussi avec le strip-till

En combinant strip-till et semoir monograine, Didier Bordeau assure l’implantation de ses colzas, même dans le sec.

Avant même de s’installer sur l’exploitation familiale, Didier Bordeau a arrêté de labourer ses parcelles en 1995. L’agriculteur de La Chapelle-Huon, qui conduit par ailleurs 4 bâtiments de volailles de chair Label rouge de Loué,  expérimente donc depuis près de 30 ans les techniques et les outils de l’agriculture de conservation des sols sur ses 130 ha. Dans sa rotation de cultures d’hiver (blé/orge/colza), il a introduit du pois d’hiver et de la féverole. «Sans irrigation et en TCS, les cultures de printemps sont plus difficiles à conduire, estime-t-il, le colza est en revanche une plante qui se prête bien à un travail superficiel».

Avec deux de ses voisins - Tony Janvier et Pierre Grasteau- également adeptes de TCS, Didier Bordeau a investi dans un ensemble strip-till/semoir monograine il y a quelques années. «Ce type de combiné est destiné habituellement au maïs, mais nous l’avons acheté pour implanter au total  150 ha de colza», souligne-t-il. L’outil de travail du sol de la marque Düro dispose d’une dent très fine qui permet d’ouvrir le sol sur une profondeur de 15 cm avant le passage du rouleau. «Mais elle ne bouleverse pas le sol, insiste l’agriculteur, nous progressons d’ailleurs lentement, à raison d’un hectare à l’heure. Mais le sillon ainsi ouvert sécurise le positionnement de la graine, dans le frais». Les disques ouvreurs, positionnés à l’avant de l’outil pour chasser les débris, n’ont pas été nécessaires cette année.

Avec cette technique, Didier Bordeau arrive à obtenir une structure fine sur le premier horizon du sol. 10 mm de pluie, tombés quelques jours après le semis début août, ont suffi à faire lever la plante qui présente aujourd'hui un bon développement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Agri72

Les plus lus

Oana, fille d'Helodie, championne Blonde d'Aquitaine
Samedi matin 10 septembre, les concours de races Blonde d'Aquitaine, Saosnoise et ovins Bleu du Maine se sont déroulés en…
LBS Jalma, championne normande 2022
LBS Jalma, du Gaec de la Bissonnière à Cormes, a été sacrée grande championne du concours départemental de la race normande.
Un mois d’avance pour le maïs grain
La récolte du maïs grain débute en Sarthe avec un mois d’avance. Le rendement des plantes, sèches, s’écarte largement de la…
Du gaz agricole dans le réseau
Dix exploitations agricoles sont associées au sein de la SAS Bio Métha Gaz conlinoise. L’unité injecte 150 Nm3/h de biogaz…
Ensilages : un cru moins riche en amidon
Les premières analyses de qualité du maïs ensilage 2022 montrent des niveaux d'amidon amoindris par le manque de grain.
Moins de calibre pour les pommes de terre
À Luché-Pringé, Arnaud Doucet terminait mardi l'arrachage de ses 32 ha de pommes de terre.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 142€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Agri72
Consulter l'édition du journal Réussir Agri72 au format numérique
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois